Belgium is the answer

Il était hautement improbable que je découvre il y a de cela 2-3 ans ce groupe pop-punk, THE DICKSON BATTERIES, dont je n’ai pour information que la ville d’origine : Alost (aka Aalst, aka Oilsjt), en Flandre-Orientale. Le band n’existe a priori plus, ou est complètement déconnecté des Internets, n’est jamais sorti de son pays, voire de sa région, et n’a certainement jamais envoyé d’album promo aux zines français. Appelez ça le destin.

Quoi qu’il en soit, ces morceaux m’émeuvent à un point pas possible. Cela vient-il de la dégaine absolutely politiquement incorrecte des musiciens pour le milieu punk, de leur destin un peu loose et prolo, ou des lyrics très premier degré : je te le dis comme je pense, l’argent ne te satisfera jamais, hey jolie fille tu vois bien qu’il se fout de toi. Vous voyez le délire.

Ce disque d’une grande qualité respire l’authenticité, et je ne m’en lasserai JAMAIS.

J’ai souvent pensé que les Dickson Batteries me rappelaient Bracket, mais en réécoutant ces derniers, il n’en est finalement rien. Bref, ‘Life is too short to fuck it up’ et j’ai uploadé l’album ‘Sex sales‘ complet ici :

Publicités