Julos des Rêveries : A bitter taste?

Comme je m’intéresse plus spontanément au petit peuple de l’ombre qu’aux papillons de lumière, j’ai décidé de rencontrer aujourd’hui Julien du zine Les Rêveries.

Angers, le 8 novembre 2015.

Salut Julien,

Pour commencer, pourrais-tu un peu te présenter afin qu’on en sache plus sur le « mec des Rêveries » ?

Je suis donc Julien, appelé aussi Julos News et j’ai monté Les Rêveries en 1997 qui est, et était avant tout un fanzine, et dont je ne désespère pas ressortir un numéro prochainement.

D’un point de vue personnel j’ai 36 ans, je suis enseignant en technologie en collège dans l’Indre et Loire, et j’habite tout près d’Angers. Je suis donc passionné de punk-rock et ses dérivés depuis plus de 20 ans. En dehors, je me passionne pas mal aussi pour la matière que j’enseigne, et le sport en général, avec un gros coup de cœur pour le water-polo que je pratique maintenant depuis une bonne dizaine d’années. Et comme pas mal de monde, j’apprécie le cinéma, les séries, et bouquiner des polars.

Olympics+Day+12+Water+Polo+DEgI_1Bb-Pul QDP_4

Sache que je suis très friande de tes interviews « Machin a-t-il bon goût ? », qui permettent de connaître un peu mieux les acteurs de la scène rock hexagonale, sous un aspect plus personnel que promotionnel. Figure-toi toutefois que lorsqu’on tape « A-t-il bon goût ? » dans notre moteur de recherche préféré, on en apprend davantage sur la saveur de certaines sécrétions que sur un quelconque Ramone français…

BREF, je ne peux m’imaginer que tu poses régulièrement ces séries de questions à tes idoles d’un jour sans te demander ce que tu répondrais à leur place. Je vais donc te faire passer un interrogatoire assez similaire.

Julos, quel logo de groupe serais-tu prêt à te faire tatouer, sans regret, sans remord?

Un logo de groupe, c’est chaud, non pas qu’il n’y ait pas de logos sympas mais tout simplement parce que tu n’as pas le contrôle sur le groupe, si jamais tu te tatoues le logo de untel, et que 5 ans après, il se met à chanter des petites chansons bien nazi-llardes (et non pas nasillardes) tu as l’air d’un con… Après il y a des groupes qui ont des logos super sympas que j’aime beaucoup. Je pense à Pennywise par exemple, ou Hot Water Music, qui pourraient rendre bien en tatouages, mais comme c’est un de mes groupes cultes, je te dirais quand même le personnage d’ ‘Alive’ de Pearl Jam en espérant qu’Eddie Vedder ne se détourne pas du droit chemin pour les 40 années à venir.

69a7e4c53b63ca3ceab3e0e297cb6173

Au pire la chose la plus simple serait de faire celui des Rêveries. A réfléchir… en plus ça ferait certainement plaisir à ma chérie !

Peut-être qu’elle préférerait que tu te tatoues un portrait d’elle, c’est en général très réussi, ah ah.

Okay Julien, je ne vais pas te demander de choisir LE disque ultime, puisqu’il dépendra fatalement de ton état d’esprit, mais mettons, avant de sortir, j’aime bien écouter un petit Distillers, ou Gwen Stefani, enfin, tout cela me regarde. Mais toi, quel est le morceau qui te met particulièrement en forme, et ceci à tous les coups ?

C’est forcement, comme quasiment tout le monde, un album qui te rappelle ta jeunesse lycéenne ou tout du moins adolescente. Je vais citer ‘Punk In Drublic’ de NoFX qui est une pièce maîtresse du punk-rock à mes yeux. Dès les premières notes de ‘Linoleum’ c’est parti ! Retour 20 ans en arrière, les potes apparaissent comme par magie autour de toi et tout le monde chante, la canette de 33 Export à la main, sweat à capuche sur le dos, ça pogote sévère. Je dirais aussi ‘Veni Vidi Vicious’ de The Hives, un album exceptionnel, plein d’énergie, qui te fout la patate en moins de temps qu’il ne faut pour prononcer son nom. Je pourrais en citer pas mal d’autres, Super Modern World des Burning, le premier Rage Against The Machine) mais ce ne serait pas du jeu…

Eh oui, c’est la question fatigante qui t’oblige à trancher dans le listing infini des chansons préférées. Et quel est le meilleur clip du monde, selon toi ?

Oulala ! Je ne suis pas très clip, en fait, même si j’aime bien en poster sur les Rêveries car ça permet d’avoir de l’actu sur les groupes en dehors des sorties d’EP ou d’album. Il n’y a pas de clip qui m’ait fait un super effet. Peut être ceux de Spike Jonze, notamment celui où il a filmé à l’envers, ce qui rend super bien (The Pharcyde je crois). Sinon dans un registre proche j’avais bien aimé le ‘Give em the boot’ de Hellcat records, tout en noir et blanc, hyper contrasté, un style propre à Tim Armstrong, et parfait pour ce style.

Nice… Bon, puisque c’est ta ville, quel est ton spot de concerts préféré à Angers ?

Angers est un peu spécial, il n’y a pas de lieu super adapté pour les groupes que j’affectionne. Je m’explique : en fait, il y a d’excellents groupes qui tournent sur Angers : Guérilla Poubelle, Justin(e), Not Scientists, Fights And Fires… Le problème, c’est que des lieux pouvant accueillir autour de 100 personnes, il n’y en a pas. Alors ça tourne pas mal dans des bars : le T’es Rock Coco, le Café Latin et le Joker’s Pub. Trois excellents bars qui sortent des affiches parfois terriblement excitantes. Seulement le souci, c’est qu’ils ne contiennent que 40- 50 personnes grand max, alors tu dois venir tôt, prévoir qu’il fera 50°C et que tu seras quelque peu compressé à l’intérieur… Mon coup de cœur va quand même au Café Latin, dont l’accès à la salle est quand même exceptionnel, car c’est l’accès des toilettes ! Mais bon je dois t’avouer quand même que quand tu as des enfants, ton planning concerts se réduit…

2413720-3382930

J’ai organisé pas mal de concerts au T’es Rock Coco (des groupes un peu plus vieux au sein de la scène française que ceux que tu cites : Bushmen, Flying Donuts, Sixpack etc. etc.) et je connais bien cette problématique de la jauge et de la température. Je n’ai pas la soluce, en revanche !

On peut donc en déduire qu’Angers n’est pas une ville de rêve (raccourci, quand tu nous tiens)… Où rêverais-tu de t’installer ?

J’ai depuis quelques années une passion étrange pour l’Islande, un pays qui m’attire énormément. Je ne sais pas d’où cela m’est venu exactement, mais je dévore tout ce qui a trait à ce pays. J’adore leur isolement, le mélange terre de neige et terre de feu, la population, sa culture. J’ai du lire une quinzaine de livres, et j’aspire désormais à y aller pour tout découvrir, tout ressentir. Donc Reykjavík, bien sûr, est un lieu où j’aimerais aller. Y vivre toute ma vie je ne pense pas… la France me manquerait.

reykjavik

Une ville en France ? Honnêtement j’aime beaucoup La Rochelle, une ville magnifique pas très loin de chez moi (Fontenay-Le-Comte, Vendée !) avec l’océan, la musique…

Je te souhaite de pouvoir faire ce beau voyage, car je comprends totalement cette obsession qu’on peut développer pour les pays du nord.

Parlons un peu de tes collègues maintenant… Quel est le webzine que tu prends le plus de plaisir à lire, celui dont tu fais grimper les stats de visites ?

J’aime bien lire pas mal de sites, notamment des sites d’infos (Métalorgie, Dying Scene…) mais en webzine, j’apprécie particulièrement Wallabirzine , un site super barré et fun.

Yes, j’ai déjà eu l’occasion de lire ses chroniques, et aussi ton interview de Bir… Et version papier, qu’achètes-tu en kiosque quand tu t’apprêtes à faire un voyage en train ?

J’ai de gros soucis avec les revues, même si je ne prends jamais le train, ça ne m’empêche pas d’acheter des tonnes de revues, et c’en est même maladif… Et j’ai un spectre assez large ça va de ‘Noise’ à ‘So Foot’ en passant par ‘So Film’, ‘Geek’, ‘GQ’, ‘l’Équipe’, ‘Lire’, ’01net’, ‘Planète Robots’, ‘Comment ça marche’, et j’en passe … bref une vraie horreur ! Mais je suis actuellement en période de sevrage, j’ai décidé de ne pas en acheter jusqu’à la fin de l’année.

cache_240_304_0_100_100_16777215_001a_NNOISE30-1 Planète-Robots-36-Couverture So-Foot-Novembre-2015-155x189

Bon courage ! Et quelle émission de radio (web, FM) écoutes-tu le plus assidûment ?

Merde là je suis encore un mauvais client… En fait c’est con parce qu’il y en a des super (Kicking Radio, Joining The Circus…) mais je ne trouve pas le temps. Ou plutôt, je passe trop de temps à écouter les trucs que je reçois ou que je récupère, et comme j’aime bien les mettre en boucle avant de les chroniquer, je n’ai plus le temps d’aller sur les radios.

Alors comme pour le disque, que tu consommes en masse, très difficile de choisir un seul bouquin, mais je te le demande SIMPLEMENT : quel est celui que tu as lu et relu, celui que tu offriras à tes enfants, et que tu espères bien faire voyager à travers ta dynastie ?

J’aime beaucoup lire et comme il y a énormément de livres qui sortent, j’ai envie d’en lire beaucoup, quitte à en acheter et ne pas les ouvrir avant des mois ou des années. Donc ça m’amène à ne jamais relire un livre par peur de perdre du temps. Je n’ai pas vraiment de livre culte qui pourrait traverser le temps même si de nombreux m’ont marqué et touché à différentes époques.

J’ai eu deux coups de cœur dernièrement, un pour ‘La Blessure, la vraie’ de François Bégaudeau qui m’a beaucoup parlé notamment du fait que l’époque, les lieux et les événements me sont très familiers. Et j’ai aussi, l’an passé, été perturbé par ’22/11/63′ de Stephen King et cette magnifique histoire mélangeant amour, nostalgie et science fiction. Actuellement je suis sur ‘Illska’ de Eiríkur Örn Norđdahl , un grand et beau roman troublant.

22_11_63_EXE_new_Mise en page 1 Illska La-Blessure-la-vraie-livre

Je me doutais que tu parlerais de Bégaudeau, j’ai très envie de lire celui-ci! Et si tu n’as pas eu l’occase encore de lire le S. King ‘Ecriture : mémoires d’un métier’, qui m’a été conseillé par une personne de valeur, précipite-toi dessus !

Question illustrateur, quel est ton préféré, qu’il s’agisse de books pour enfants, comics, dessin de presse… ?

Pour ce qui est des BD, j’ai une grosse préférence pour les comics, et en terme d’illustration, j’aime beaucoup ce qu’a fait Gabriel Rodriguez sur la série ‘Locke And Key’. J’aime aussi le travail de Sean Murphy et Eric Powell sur leurs comics. Coté français, et dans un style différents des américains, je trouve superbes les dessins de Xavier Fourquemin et de Bruno Maïorana. Une BD a beau avoir une histoire passionnante, si le dessin ne me plaît pas, je n’arrive pas à rentrer dedans.

9782840550877FS Couv_214205 TRAIN-DES-ORPHELINS-LE-T2-776x1024

Puisqu’on en est à parler bouquins, quelle est ta bibliothèque préférée ?

J’ai toujours aimé les bibliothèques, avec un petit faible, il y a dix ans , pour celle du Mans, quand j’y habitais. Il faut dire que c’était feu Jean Luc Le Ténia qui s’occupait du rayon musique. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’était autoproclamé meilleur chanteur français du monde, très drôle à écouter. Mais depuis que je suis sur Angers, je dois avouer que la bibliothèque de Trélazé est vraiment top. Et là encore il y a du beau monde avec le Forsaken Shadow (de ‘The Slim Wild Boar’) derrière son comptoir, qui est toujours près à refiler de super nouveautés BD et mangas, discuter de concerts, et parler de politique municipale !

6081304969240 11148715_866470683421999_5700965324928865780_n

Yeah ! Si nous sommes faits des influences de nos familles et potes, je suis intimement persuadée qu’il réside en chacun de nous un peu de l’âme de nos médiathécaires.

Merci, Julos, et au plaisir de lire une prochaine personne qui a bon goût. Ce sera peut-être une fille, pour changer !

Oui et c’est normalement Claire de Stinky qui doit terminer l’année ! Après, si tu as des invités à me conseiller, je suis preneur . Je pense et compte sur toi pour 2016 !

Publicités

One book, one song #1

Aujourd’hui, nous allons démarrer une mini-série qui lie une oeuvre littéraire à une chanson. Of course, pour un livre donné, j’ai sélectionné un morceau qui me plaît, car si, par exemple Barbelivien s’était inspiré des Fleurs du Mal, 1/ça se saurait 2/je n’aurais pas nécessairement envie de vous en parler, et je ne dis pas ça parce que je n’aime pas la Vendée.

Ô surprise, Ô suspense, c’est bien « Le fantôme de l’opéra », roman fantastique inspiré des mystères de l’Opéra Garnier, écrit par Gaston Leroux en 1910, qui a conduit le groupe de heavy metal britannique Iron Maiden à nous livrer cette épique chanson de 7 minutes, sortie sur leur premier album Iron Maiden en 1980. Première apparition d’Eddie the ‘ead, qui deviendra leur mascotte…

Line-up de l’époque : Paul Di’Anno (chant), Steve Harris (basse), Dave Murray (guitare), Dennis Stratton (guitare), Clive Burr (batterie)

« A skeleton in the closet », morceau d’Anthrax paru sur « Among the living » en 1987 tire ses sources de ‘Apt Pupil’, un court roman de Stephen King (Un élève doué, in French) paru en 1982 dans le recueil « Différentes Saisons ». L’auteur y décrit l’apprentissage du Mal par un jeune américain qui découvre que son voisin, un vieil Allemand reclus, s’avère être l’ancien directeur d’un camp de concentration nazi. Le garçon a subitement le désir de tuer, et cauchemarde qu’il n’y parvient pas. Il s’empare d’un fusil, et va shooter des gens sur une autoroute. Les policiers mettront 5h à le neutraliser (à l’abattre en fait).

Cet album, Among the living, sur lequel le morceau apparaît est dédié à la mémoire de l’ancien bassiste de Metallica Cliff Burton, qui fut tué dans un accident 6 mois avant la sortie du disque.
Anthrax a une grande passion pour Stephen King, et il se trouve que l’inverse est vrai. Bonne nouvelle.

Et maintenant, intéressons-nous à « Don’t stand so close to me », de Police, paru en 1980 sur « Zenyatta Mondatta ».
Cette chanson parle d’un prof qui est exagérément attiré par l’une de ses étudiantes. Sachant que Sting enseignait lui-même avant de jouer dans Police, beaucoup de spéculations ont pu être faites sur la part autobiographique de ce morceau, fait qu’il a toujours renié.


La phrase « Just like the old man in the book by Nabokov » se rapporte évidemment à Lolita, roman qui parle d’un homme attiré par les filles plus jeunes que lui. A noter cependant que le Humbert de Lolita n’était pas, à franchement parler, un vieil homme…

See you in da bus pour la suite!